Travaux de peinture : quelle est la période idéale.

La température idéale

Un facteur très important pour mener à bien le séchage de la peinture est la température. Idéalement, elle doit être entre 10 °C et 20 °C. Si la température est inférieure à 10 °C, la peinture sèche très lentement. Si on dépasse les 20 °C, des craquelures et des écailles apparaissent à cause du séchage rapide de la peinture.

Si la température est très basse et vous êtes obligé de peindre dans cette période, il est préférable de mettre un chauffage dans la pièce peinte afin d’accélérer le séchage. En ce qui concerne la peinture en extérieur, le choix de la saison est essentiel. La période préférable de peindre est entre l’été et l’hiver.

Surveille hygrométrique

Le taux d’humidité de l’air influe sur le temps de séchage de la peinture. Si l’air est saturé, la peinture en phase aqueuse reste humide , coule et craquelle. Si l’humidité est élevée (au-dessous de 80 %) le revêtement prend du temps à sécher alors que si l’humidité est très basse de 30 %, la peinture sèche trop vite. Pour un séchage correct, l’humidité optimale devrait être inférieure à 70 % (entre 50 et 60 %).

Le soleil, le vent et les poussières ne doivent pas rentre dans la salle

Peindre sur des surfaces chaudes n’est pas privilégié étant donné que la peinture sèche trop vite ce qui rend l’application de celle-ci difficile. Il faut éventuellement prévoir une bâche afin de minimiser l’accès au soleil et réduire la quantité de poussières qui vient se coller sur les surfaces fraîchement peint. Le vent peut aussi perturber les travaux tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Pendant que vous peignez, assurez qu’il n’y a pas de courant d’air.

L’automne, la saison optimale pour peindre

Les propriétaires attendent toujours l’été pour commencer un projet de peinture. Alors qu’une période chaude et un ensoleillement élevé peuvent endommager votre peinture. En automne, la bête noire des peintres est la pluie. Si vous faites des travaux en extérieur, choisissez une journée où le temps est frais et sec. La température oscille alors de 10 °C à 25 °C et le taux d’humidité de l’air est modéré.

Faut-il appliquer une ou plusieurs couches de peinture ?

Avant de commencer toutes applications, il est obligatoire  de poncer, de dépoussiérer et de lessiver les surfaces qu’on souhaite peindre.  La peinture de sous-couche est indispensable avant toute application. Cette couche permet de boucher les petites imperfections et de rendre le support moins poreux et donc par conséquent, un support lisse. Généralement, le devis peinture monocouche n’est pas efficace, même si la  couche est épaisse et contient plus de pigments de couleur. Pour un résultat durable, une peinture bicouche minimum est conseillée afin d’optimiser les résultats. La première couche doit être fine, quant à la deuxième, elle ne doit pas laisser de traces de pinceaux ou de rouleaux. Pour les couleurs claires, deux couches de peintures seront suffisamment homogènes. Dans le cas d’une peinture foncées ou vives, il est parfois nécessaire d’appliquer trois couches.