Qui prend en charge le diagnostic immobilier ?

Vous désirez mettre en vente ou louer votre bien immobilier ? Qu’il soit question d’habitation ou de local commercial, sachez que vous êtes tenu de réaliser des diagnostics immobiliers obligatoires. Très importants, ce dossier est à épingler à l’annonce de vente ou de location pour être le plus transparent possible envers l’autre partie.

Les prix varient néanmoins en fonction de la taille du logement, de son ancienneté et à la fois du nombre de diagnostics à réaliser. Reste à savoir qui doit payer les diagnostics immobiliers. On vous dit tout ce qu’il y a à savoir dans cet article. Suivez-nous pour ne rien manquer.

Le propriétaire prend en charge le diagnostic immobilier

Pour aller droit au but, notez que le paiement des diagnostics est toujours à la charge du propriétaire du bien. Ce qui est logique puisque faire payer l’acheteur ou le locataire du bien pourrait conduire à des situations assez malencontreuses. Et pour être le plus transparent possible, le dossier de diagnostic technique doit être établi par un professionnel qualifié comme vous pouvez le voir sur ce site https://www.diagimmo-malin.fr/.

Rappelons que dans la mesure où le locataire d’un bien est amené à payer les diagnostics immobiliers, celui-ci peut très bien se passer de les faire réaliser pour mieux se retourner contre son propriétaire après. Par conséquent, le future locataire peut poursuivre ce dernier pour tromperie sur la qualité des biens mis en location jusqu’au moindre petit détail constaté dans la maison. Et il en est de même pour la vente d’un bien immobilier. Pour cette raison, le propriétaire est le seul responsable qui doit assurer la bonne exécution de son diagnostic immobilier.

Dans le cadre de la location immobilière

Même si le propriétaire est généralement celui qui paie les frais de diagnostics immobiliers, il se peut que dans le cas d’une location, le bien immobilier soit géré par un administrateur de bien qui assure la gestion du patrimoine immobilier à la place de celui-ci. En ce sens, il est fort possible que l’administrateur de bien en question règle les frais de diagnostics immobiliers pour la mise en location. En contre-partie, le propriétaire devra lui rembourser une avance de ce qu’il a dû payer.

Dans le cadre de la vente de bien immobilier

En revanche, dans le cas d’une vente immobilière, il n’est pas rare de voir le notaire payé directement pour les diagnostics immobiliers. Pour cette fois encore, la somme réglée sera par la suite soustrait sur le prix de cession. Ceci pour dire que c’est toujours avec l’argent du propriétaire que les diagnostics immobiliers seront payés.

Il est par ailleurs bon de souligner qu’un dernier cas, plus rare mais aussi moins légal, est tout à fait possible. On parle alors d’une agence immobilière chargée de la vente qui propose un arrangement avec le propriétaire. Dans ce type de cas précis, retenez que vos diagnostics immobiliers vous seront offerts en échange de mandat exclusif avec l’agence. Il vous sera alors interdit de passer par une autre agence ou de trouver un acheteur par vos propres moyens.

Étant un cas de figure assez courant, mais en théorie pas toujours autorisé, le paiement des diagnostics immobiliers par un apporteur d’affaires du diagnostiqueur peut plus spécialement conduire à un conflit d’intérêt et de ce fait à des diagnostics biaisés. Remarquez que dans la logique, ce type d’entente ne présente aucune influence majeure sur la méthode de travail des diagnostiqueurs immobiliers en plus d’offrir aux agents immobiliers la possibilité de mettre en avant un autre argument commercial. De quoi conclure plus facilement et rapidement en vente.  Découvrez par la suite Ce qu’il faut connaître sur le marché immobilier dans le Luberon !