Implant dentaire pour retrouver le goût de vos plats favoris

Pose d’implant dentaire et exigences du traitement

Nos dents sont les perles qui embellissent notre bouche et qui marquent notre beau sourire. Tenir compte de l’hygiène buccale est exigé pour garder des dents saines et robustes. Toutefois certains perdent un ou plusieurs dents suite à des infections graves, des accidents ou par vieillesse. L’implant dentaire est pour certains la solution idéale pour substituer une ou plusieurs dents perdues. Comment se fait alors, la pose d’un implant et quelles sont les exigences de ce traitement ?

Comparaison entre une dent normale et un implant dentaire

Et si ensemble, on fait le point sur les principales parties de la dent normale; on trouve que la dent est constituée essentiellement de la racine et de la couronne; et en profondeur, on trouve la pulpe dentaire et la dentine. L’implant dentaire porte la même anatomie sauf que la racine est artificielle et la couronne aussi, ces deux parties sont liées entre eux par le pilier prothétique. 

La dentition au niveau d’une seule  mâchoire

Notre dentition par mâchoire porte quatre types de dents, les incisives qui sont au nombre de quatre et qui sont mono-radiculées, les canines sont au nombre de deux et possèdent une unique et longue racine. Les prémolaires sont aussi au nombre de quatre et possèdent deux racines. Reste les molaires, dents de mastication, qui sont au nombre de quatre à six et sont ancrés grâce à  plusieurs racines de deux à trois. 

Certains craignent la perte du goût en adoptant des implants dentaires. Il faut juste savoir que la langue présente de nombreuses papilles qu’aux niveaux desquelles, se déroule toute perception gustative. Cela élimine donc la fausse pensée qui postule que le port de dents artificielles abîme le sens du goût. 

Les phases du traitement et de la pose d’implant dentaire

En vue de porter un implant dentaire, le patient passe par les phases suivantes avec son chirurgien dentiste :
La première phase consiste dans l’entretien et la planification de la procédure chirurgicale. La deuxième phase consiste dans l’intervention chirurgicale qui se fait sous anesthésie locale, au cours de l’opération les implants sont insérés dans l’os et la gencive subie des points de suture permettant la cicatrisation. Viens après la phase de cicatrisation qui permet à l’os de s’accrocher autour de l’implant pour pouvoir par la suite supporter la pose de la couronne.

La phase prothétique est l’étape qui consiste à mettre la couronne en place par l’intermédiaire d’un pilier. La dernière phase consiste dans le suivi et les contrôles réguliers assuré par le dentiste d’une part et par le patient d’autre part. Tenir compte de sa propre hygiène bucco-dentaire est primordial pour éviter toutes les complications qui peuvent survenir et faire chuter l’implant ainsi que sa couronne.

Les précautions qu’on doit prendre pour éviter toute complication

Durant la période qui suit la pose d’implant ou de la couronne, le choix de l’alimentation porte une importance primordiale pour le succès de l’implant. Une alimentation équilibrée est donc exigée, la viande hachée, des légumes en purées, en bouillis ou en compote seraient préférables pour laisser l’implant se cicatriser. Retrouver donc la cicatrisation totale nécessite au moins deux mois. Même après une guérison sûre et totale, le porteur d’implant dentaire n’est ni permis de croquer des aliments dures ou de décortiquer des noix ou des amandes avec la  nouvelle dentition, la prudence et toujours exigée pour éviter toute perte.